Soigner une acné inflammatoire

L’acné est l’apanage des adolescents, des adultes, mais n’épargne pas les bébés. Quand elle est dite acné inflammatoire, c’est souvent la forme la plus sévère.

Nous essayerons d’en connaître les causes et les sujets susceptibles d’en souffrir. En outre, quelles sont les solutions efficaces pour lutter contre ?

Présentation de l’acné inflammatoire

L’acné est une affection très fréquente de la peau et se déroule en plusieurs étapes. L’hypersécrétion de sébum est la première, régie par un excès hormonal d’androgènes.

C’est durant cette phase que la peau devient brillante, luisante et grasse. Elle peut s’épaissir en surface pour entraîner le phénomène de kératinisation.

Ensuite, c’est la formation des comédons ou des points noirs qui peuvent devenir blancs. Ils proviennent de la séquestration des sébums dans le canal de la peau et sont visibles à l’œil nu.

Ce sont en fait les premiers signes de l’acné et à ce stade, on peut parler « d’acné rétentionnelle ».

Enfin, ces sébums séquestrés favorisent la prolifération des bactéries saprophytes, vivant normalement sous la peau et appelées Propionibacterium acnes.

Les sébums seront considérés comme de la nourriture pour les bactéries, provoquant ainsi leur multiplication et au final une inflammation. On parle alors d’acné inflammatoire et le signe visible est un bouton rouge ou blanc.

C’est une forme d’acné sévère, car à ce stade, les lésions peuvent devenir exubérantes pour se transformer en gros bouton sous forme de nodules kystiques douloureux et profonds.

Causes de l’acné inflammatoire et les personnes à risque

Les causes de l’acné inflammatoire sont encore mal connues. Cependant, quelques scientifiques ont apporté des suppositions qui ne sont pas très loin de la vérité et entrent dans le cadre d’une acné rosacée.

Cette forme peut être due à un dérèglement du système immunitaire de la peau. C’est une réaction spécifique et anormale face à l’exposition solaire ou à une stimulation excessive des vaisseaux sanguins du visage, se dilatant de façon exagérée et provoquant la rougeur et la chaleur.

Le rôle de certaines bactéries telles que les acariens n’est pas écarté, car ce sont des microorganismes pouvant créer une inflammation de la peau.

En outre, la place des cosmétiques à base de corticoïdes est très importante dans la genèse des lésions.

Les sujets susceptibles d’en souffrir sont surtout ceux au teint pâle, le sexe féminin et les individus dont les parents ont souffert d’acné inflammatoire.

Cinq solutions pour lutter contre l’acné inflammatoire

L’objectif du traitement est de diminuer le phénomène inflammatoire, tuer les bactéries et traiter les causes si elles sont décelées.

● Les soins constituent une étape essentielle du traitement de l’acné inflammatoire. Ils consistent à exfolier la peau pour pouvoir éliminer les cellules mortes en prévention d’une autre inflammation et de bactéricide. Les savons antibactériens sont également efficaces.

● Le traitement local consiste à utiliser du peroxyde de benzoyle ou des antibiotiques comme la tétracycline, l’érythromycine ou la clindamycine.

Les principes actifs ont des propriétés antiseptiques et antibiotiques et ces médicaments sont disponibles sous forme de pommades, de crèmes ou de gels.

● Le traitement par voie orale est également à base d’antibiotiques, de rétinoïdes ou d’hormones.

● Les injections de cortisones utilisées directement sur les boutons permettent de réduire l’inflammation.

● Le laser est une nouvelle indication dans le traitement de l’acné inflammatoire. Son avantage est qu’il apporte des effets supplémentaires en resserrant les pores et en cicatrisant les lésions résiduelles d’acné.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*